Picquier Logo Picquier
Les Livres
NouveautesRecherche ThematiquePartenaires Point de VenteEspace ProfessionnelsForeign Rights

Catalogue

Auteurs

Traducteurs

Illustrateurs

Bibliotheque ideale

Index Alphabetique


Evenements


Catalogue

Revenir à la liste

Ikebukuro West Gate Park de ISHIDA Ira

ISHIDA Ira
Ikebukuro West Gate Park
Traduit par Anne Bayard-Sakai

Collection Picquier poche
392 pages / 8,50 € / ISBN : 2-8097-0041-1

LE grand roman noir japonais de ces dernières années. Par l'épaisseur de ses personnages, la qualité de leurs interrogations, les préoccupations sociales dans le quartier. (Mauvais genres)

Bienvenue à Ikebukuro West Gate Park. Un square ouvert aux aventuriers urbains, à la sortie ouest de la gare d’Ikebukuro. C’est là que Makoto et ses amis ont établi leur QG. Makoto a dix-neuf ans, et c’est un trouble shooter, un « solutionneur d’embrouilles ». Des embrouilles, il n’en manque pas dans ce quartier où se rencontrent gamins à la dérive, yakuzas, filles perdues et clandestins dans le Japon de l’envers. Avec pour seules armes son énergie et sa débrouillardise, Makoto résout les énigmes, vient en aide à ceux qui sont dans la détresse, et tente de ramener la paix dans les rues menacées par une sanglante guerre des gangs…

Si Ikebukuro West Gate Park a obtenu le Grand Prix de littérature policière au Japon, il dépasse de loin le cadre du roman policier. Quand on referme le livre, on a l’impression de connaître par cœur ce quartier de Tokyo, chacune de ses ruelles où se côtoient bars à karaoké et love-hôtels, on s’est attaché à chacun de ses habitants. Par petites touches incisives d’un pinceau très rapide, Ishida Ira a produit une œuvre extrêmement originale, dont la toile de fond plutôt noire s’éclaire soudain de bourrasques de soleil.

L'avis de Viviane Lakomski, libraire à la maison de la presse de Hagueneau
Finaud, curieux et attachant, Makoto est le héros récurrent de ces quatre nouvelles se déroulant toutes au sein du quartier d'Ikebukuro, en pleine jungle tokyoïte. Tout juste sorti d'un "bahut" qui sert plutôt "d'élevage de yakouzes", Makoto, qui n'a rien d'autre à faire, tue le temps avec sa bande d'amis dans le square de West Gate Park, où se croisent apprentis mafieux, jeunes à la dérive et jolies lycéennes en socquettes blanches se transformant plus ou moins occasionnellement en putains de premier choix. L'une d'entre elles, Rika, vient justement d'être retrouvée assassinée par l'"Etrangleur d'Ikebukuro", et c'est grâce à des soutiens pour le moins inhabituels, sinon illégaux, que Makoto va venir à bout de sa première affaire...
Au-delà de l'intrigue strictement policière, ce roman exprime le désoeuvrement de totue une génération perdue, avec lucidité mais sans pathos. En effet, de surprenantes notes d'humour, de fraîcheur et de poésie viennent illuminer avec beaucoup de justesse un texte essentiellement noir et sans illusions, dont le rythme serré et le style acéré ne laissent échapper aucune de ces déviances que notre monde contemporain voudrait tant ne pas voir.

Sortie en mai 2008


La MaisonContactsCreditsHaut de page
Pour recevoir par courriel la lettre d'information, cliquez ici