Picquier Logo Picquier
Les Livres
NouveautesRecherche ThematiquePartenaires Point de VenteEspace ProfessionnelsForeign Rights

Catalogue

Auteurs

Traducteurs

Illustrateurs

Bibliotheque ideale

Index Alphabetique


Evenements

Hommage à Sylvie Gentil
Hommage à Sylvie Gentil

L'annonce du décès de Sylvie Gentil vient de nous surprendre et d'attrister tous ceux de la maison d'édition, alors que nous venions à peine de faire paraître, il y a quelques semaines les deux dernières traductions qu'elle nous avait offertes à l'automne dernier : "Un Chant céleste" et "A la découverte du roman" du grand écrivain chinois Yan Lianke dont elle était la traductrice éminente. C'est peu dire que nous aimions lire ses traductions : nous les attendions, nous les commentions. A Pékin, elle entretenait avec Yan Lianke une proximité faite d'admiration et de confiance réciproques, une amitié qui s'enrichissait certainement d'année en année, de livre traduit en livre traduit. Et nous, ses premiers lecteurs, nous admirions la haute exigence qu'elle avait de son métier, nous aimions son érudition quand elle nous expliquait modestement comment restituer la complexité d'une phrase chinoise ; nous aimions aussi son inventivité et cette langue poétique qui pouvait se faufiler avec discrétion dans les multiples tonalités des voix de l'écrivain.
Aujourd'hui, Yan Lianke et Feng Chen, notre directrice de collection s'associent à notre grande tristesse.

Sylvie Gentil a traduit aux éditions Philippe Picquier "Bons baisers de Lénine", "Les Quatre livres", "Les Chroniques de Zhalie", "Un Chant céleste", "A le découverte du roman". Et de LI Er, "Le Jeu du plus fin".

Photo de F. Piault, LivresHebdo


Thèmes >Sciences humaines

Revenir à la liste

Pourquoi le théâtre ? de


Pourquoi le théâtre ?
Source et situation actuelle du théâtre


256 pages / 18,00 € / ISBN : 2.8097.0879.0

On s’imagine souvent que le théâtre, dans sa forme occidentale héritée du théâtre antique ou encore dans celles que lui ont données les théâtres chinois et japonais, est une activité culturelle commune à l’humanité. Rien ne serait moins vrai. On trouve dans le monde entier des lieux où, si on y exerce des arts du spectacle, il n’existerait pas de « théâtre » à proprement parler. Les lieux où l’on joue traditionnellement du « théâtre » seraient-ils même, et de loin, les moins nombreux ? Quelles ont été les conditions d’apparition de ce qu’on appelle « théâtre » ?
Chercher des réponses à ces questions revient à réfléchir à l’essence du « théâtre », mais aussi à se demander si ces « théâtres », en fin de compte, ont émergé indépendamment les uns des autres ou non.
Les articles de ce recueil consacré aux théâtres d’Orient et d’Occident tentent de dénouer les fils des influences formelles et des contacts culturel ; certains interrogent surtout les formes hybrides et frontières : entre « performance » et « théâtre », entre liturgie et « théâtre », entre tradition orale et « théâtre » ; d’autres explorent les résurgences et les réélaborations de formes anciennes, pour mieux comprendre la manière dont se construit le creuset identitaire d’un peuple ou d’une nation dans l’espace physique, public et esthétique du théâtre.
Sortie en février 2013


La MaisonContactsCreditsHaut de page
Pour recevoir par courriel la lettre d'information, cliquez ici